Le journal d’Anne Frank

Théâtre tout public

La compagnie du visage et moi-même avons l’envie commune de travailler et de partager nos lectures du journal de Anne Frank. Nous avons hâte de partager ce spectacle dans tout lieu où l’histoire émouvante et terrible de cette jeune fille pourra résonner.

 

 

 

 

 

 

Création Octobre 2020
Théâtre tout public Compagnie du Visage
Titre : Le journal d’Anne Frank
Adaptation du texte : Jasmine Dziadon
Mise en scène : Avner Camus Perez
Interprétation : Jasmine Dziadon et Avner Camus Perez
Collaboration costumes : Histoire 2 Linges
Durée : 1h10
Résidence artistique 2020 : Théâtre du Carré Rondelet
Production : Association Cabo Mundo

Une voix qui tour à tour émeut, scandalise, fait sourire… Celle d’Anne Frank à travers son journal et quelques pages cachées.

Alors qu’elle était contrainte de se cacher dans un grenier baptisé l’annexe, avec sa famille et des amis, pour échapper aux persécutions nazies, Anne Frank a tenu le journal le plus émouvant sur sa vie et son époque.

Nous vous invitons à partager les émois et les peurs de la jeune fille qui écrit de 1942 à 1944 et l’émotion de l’homme qui la lit aujourd’hui.
Pour ne pas oublier…

Anne a reçu son journal le 14 juin 1942 pour ses 13 ans : « Dix ans après la guerre, ça pourrait faire un drôle d’effet, mon journal de huit Juifs dans leur cachette, leur façon de vivre, de manger et de parler. » 29 Mars 1944

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vos retours :

Retour dans mes lectures d’adolescence avec «Le journal d’Anne Frank» par la compagnie du visage avec Jasmine Dziadon et Avner Camus Perez au Carré Rondelet. Cette lecture dramatisée aborde ce journal sous l’angle de la transformation du corps, de la puberté et de l’éclosion à la féminité. Mais aussi un regard sur le monde, enfermée dans la peur, sous les bombes jusqu’à son décès dans le camp de Bergen-Belsen. Bravo au Carré Rondelet pour cette présentation. Dominique MINANA.

Nous avons été hier à Montpellier voir le spectacle « Le journal d’Anne Franck ». C’est un très beau spectacle, simple dans sa forme, fort dans ce qu’il transmet.  [ ] Il y a, bien sûr, la description terrifiante des terreurs et des horreurs qui se passent autour d’elle, mais il y a aussi tout ce que vit une jeune adolescente au tempérament incroyablement vivant, résiliant, tendre et rebelle dans sa vie familiale. La comédienne est absolument merveilleuse dans le rôle d’Anne, on la croit adolescente, elle nous émeut aux larmes quand elle décrit ce qu’elle ressent dans son corps qui se transforme, dans ses émotions amoureuses, dans son désir et son énergie de vivre. [ ] Il peut être vraiment intéressant pour des adolescents (à partir de 10 ans), comme pour des adultes. Sophie et Michel Combes.

Encore bravo pour votre performance. Ce travail a vraiment un intérêt particulier en direction des adolescents et jeunes gens . Corinne-Déborah Daubigny