La femme perplexe

La femme perplexe

Spectacle tout public

AFFICHE la femme perplexe

Une femme qui attend le prince charmant et confie son trop plein d’émotions à son placard !
En duo avec un musicien clarinettiste, contrebassiste.

Un spectacle qui parle de la femme et du sentiment de solitude.

Sylvie vit seule, enfin presque, elle a un chien, et même un compagnon. Jusqu’à présent elle s’est accommodée de cette vie avec ses petites imperfections : son chien qui aboie, son homme qui a des complexes, son portable qu’elle ne sait pas faire fonctionner, son mal de ventre mensuel… Mais aujourd’hui elle revendique son droit au Prince charmant ! Aura-t-elle la force de changer son destin ?

visuel pour miniature

Titre original : La femme perplexe ou Moi et mon placard
Auteur : Gérard Levoyer
Mise en scène : Jasmine Dziadon
Aide à la mise en scène : Axelle Abéla
Interprétation : Jasmine Dziadon
Musicien : Romain Pradel
Création lumières : Jerémy Jeannin
Administration : Association l’Atelier
Durée : 1h15

Gérard Levoyer livre un texte à la fois drôle et poignant, drôle par les confidences surprenantes de son personnage « La femme perplexe », poignant par l’espoir et le désespoir qui sous-jacent à ce qu’elle nous livre de sa vie. L’espoir d’une vie meilleure. Le désespoir d’une solitude malgré tout ressentie.

C’est un tourbillon de paroles, de pensées, de rires, de cris et de larmes. La femme perplexe fait rire parce qu’elle parle de tout sans complexe, parce que du dérisoire elle fait de l’important, parce que tout compte fait elle est comme chacun d’entre nous, face à sa vie. « La femme perplexe », c’est un personnage universel dans lequel chacun se retrouve un peu.

Rêve ou réalité, la musique jaillit d’un tableau vivant, comme une réponse vitale aux pensées et aux émotions de la femme perplexe.

Une comédie douce-amère comme la vie…

La musique, jouée en acoustique, très présente est une seconde voix à la comédienne, l’écho de ses états d’âmes, gémissante, virevoltante…
On rentre chez sois, la porte se referme, les masques tombent, peuvent alors se réveiller nos blessures cachées et la vie peut soudain basculer. La femme perplexe révèle cet instant infiniment fragile et humain.
La femme perplexe ou Moi et mon placard
La femme perplexe entraîne le spectateur dans son monde et ses rires et ses cris s’échapperont du placard pour le raccompagner lui aussi gai et perplexe face à la vie.

Dossier : La femme perplexe

Presse : « Dans un étonnant et fascinant monologue tragi-comique, Sylvie (J. Dziadon) nous livre sans fard ni restriction tous ses doutes devant les aléas de l’amour et de la sexualité, révélant sa solitude fondamentale. […] Catherine Polge – Vivantmag

Lire l’article complet : Vivantmag la femme perplexe